Dans ce pays très particulier, il faut acheter les mots et les avaler pour pouvoir les prononcer. C'est le pays de la grande fabrique de mots.


Ballast est un petit garçon qui ne possède que trois mots...

Il va faire la connaissance du fils du directeur de la grande fabrique de mots qui va lui faire découvrir la richesse des mots.


Détenir les mots c'est avoir du pouvoir et un trésor de grande valeur ouvrant toutes les portes ou presque...

Auteur :

Franck ACHARD


Mise en scène :

Cie Alkime


Avec:

Alicia QUESNEL


Décor et marionnettes:

Kiké GOMEZ et Alicia QUESNEL


Costumes comédienne:

Sophie ONGARO


Costumes marionnettes:

Annie Laumaillée


Technique  Créabus

Didier Maréchal


Diffusion:

Murielle LOURENÇO


Diffusion Creabus

Amandine Eudes

Le langage est notre première porte d’entrée dans le monde ; c’est par lui que s’opère une sélection sociale cachée.

Tout au long de ma vie, j'ai été étranger dans différents pays et j'ai vécu la difficulté de ne pas maîtriser la langue. Cela me demandait un grand effort de trouver le mot juste et c'était une très grande récompense que de le trouver.

    Je recherchais une histoire qui parlait de cette difficulté de s'exprimer mais aussi des mots, de leur force et de leur pouvoir.

La comédienne marionnettiste est seule en scène et interprète le personnage du directeur de la fabrique. Elle manipule les trois marionnettes à sac qui évoluent à vue.


Le dispositif scénique se compose d'une malle de voyage sorte de castelet modulable qui se transforme tout au long des scènes créant ainsi de nouveaux espaces.

De courtes vidéos sont projetées sur la malle, clins d’oeil aux Temps modernes.


      

NOTE D’INTENTION

PROPOS DE LA PIECE

Kiké GOMEZ

Metteur en scène

27

2015

Juin

 

© b-we

Accueil     Cie     Créations     Médiation culturelle      Construction      Blog      Contact